Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 18:09

 

A Jeanne d’Arc, pendant les années de collège et de lycée des années 1950, les professeurs étaient en majorité des bretons. Il est vrai que la Bretagne de l’époque, trop lointaine et trop râleuse au goût de Paris et donc peu gâtée du point de vue développement économique, – l’accès à l’électricité ne sera généralisée que dans les années 60 -, fabriquait soit des expatriés, répartis sur toutes les mers et tous les continents, soit des ecclésiastiques, chargés de prier pour le salut des premiers et éventuellement d’enseigner le latin, le grec et le français.

 

A Jeanne d’Arc, les professeurs étaient assomptionnistes et l’un d’eux, le père Lebec, en charge de la classe de 3ème, a laissé un souvenir durable pour tous ceux qui l’ont pratiqué ne serait-ce que quelques jours,…alors une année !

 

De taille moyenne, le père Lebec était  toujours en mouvement, le corps et le menton penchés vers l’avant comme s’il devait encore lutter contre le fort vent du Finistère.  En classe, il était dompteur et ses élèves, non pas des fauves mais des otaries prêtes à retrouver et rapporter le ballon sur demande. Ces derniers n’avaient aucune récompense en dehors de l’obtention du Brevet, diplôme quasi assuré pour  plus de 90% d’entre eux.

 

Dompteur il l’était, avec une voix, tantôt douce, tantôt rugissante mêlée de rage à peine contenue, gesticulant, ses larges mains s’abattant sur la soutane, rendue luisante à hauteur des cuisses.  Il déambulait d’un bord à l’autre de la classe, sans regarder l’interrogé, de ses yeux clairs logés au fond d’orbites, protégées par des arcades sourcilières proéminentes. Si celui-ci sortait une grosse bourde et se trouvait placé à portée de main, il frappait puissamment le bureau de bois – jamais l’élève- ce qui faisait voler la grammaire latine Petitmangin. Ce livre, acheté neuf à la rentrée, avait, en fin d’année, l’allure d’un incunable. Outre les fiches collées pour compléter le chapitre sur les déclinaisons ou mettre en valeur les points d’exception repérés en bas de page par un astérisque, l’ensemble des pages ne restait solidaire que grâce à l’utilisation régulière de la colle ou du papier transparent Scotch.

 

L’apprentissage de la grammaire française était aussi un exercice redoutable car il fallait se lever et répondre dans les dix secondes à la question du type : 1ère personne du pluriel du plus-que-parfait du subjonctif du verbe acquérir ? ou 2ème personne du conditionnel du verbe mourir ? Le père Lebec commençait à interroger en début de banc puis disait suivant et à rapporter si l’on faisait une erreur. Les interrogés se succédaient, certains rendus muets par l’approche rapide du couperet, se levant et s’asseyant dans un même mouvement.

Il ne donnait jamais de colle, estimant sans doute que la réparation d’une faute d’ignorance devait être quasi immédiate et déconnectée d’une retenue, le samedi après midi.

 

C’est pendant la récréation que chacun, à son tour, rapportait la leçon de grammaire, accompagnant le père Lebec dans sa marche rapide entre les platanes, son bréviaire dans la main. Lorsque vous aviez bien répondu, il vous libérait d’un sourire bienveillant et vous lui disiez merci comme s’il vous avait fait une faveur ou donné l’absolution.

 

Dans la cour de récréation, les élèves du collège, d’abord intrigués par cette cérémonie du rapport, avaient vite fait de repérer ce professeur de 3ème si particulier. Il en est peut-être même quelques uns qui songèrent à  redoubler la 4ème pour retarder leur entrée chez le dompteur.

 

Dompteur en férocité mais avec une main de velours, le père Lebec, était un homme de cœur qui aimait ses élèves.

Le Dimanche, certains l’ont rencontré allant exécuter de menus travaux pour les personnes démunies et âgés, les aidant à supporter la solitude, en tant qu’animateur infatigable de la Conférence de Saint-Vincent-de- Paul.

 

Décédé aujourd'hui, le père Lebec a contribué à la réputation de l'Ecole Jeanne d'Arc et marqué positivement toute une génération d'élèves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hoursentut - dans Souvenirs de jeunesse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Histoires naturelles
  • : Récits et nouvelles correspondant à des souvenirs de jeunesse et à des missions géologiques et géophysiques en Afrique et iles lointaines.
  • Contact

Recherche

Liens